25/02/2012

Et berde!

L'aut' semaine, j'ai chopé ma première gastro (à 42 ans, je me félicite quand même... d'autant plus qu'elle ne m'a coûté, comme celle de Lucifer, que quelques heures de remake de l'Exorciste) (et deux jours de congé maladie pour cause de tension aux fraises) (youpi), j'ai par contre miraculeusement (?) résisté à la grippe de Lucifer (cet enfant est le maaaaaaal! un vrai bouillon de culture à lui tout seul!!!) (en même temps, le dernier HmachinNbidule à avoir envahi mon organisme l'a fait en 1988... trois semaines sans goût... saloperie...) (et sinon, Lucifer, il a passé 48h avec quasi 40°C et plop! la patate infernale again!) (H5N2... petite nature, va!)...

Mais, malgré le retour du soleil et de la chaleur (+20°C de différence en quelques jours, t'as l'impression d'être sous les tropiques alors qu'il ne fait que 10°C, crois-moi!), et parce-qu'au taf, y'a des putain de nom de dieu de bordel de merde de courants d'air, j'ai chopé FROID!!!

J'éternue comme une damnée... ça me rend diiiiiingue!!!

 

Le pire, c'est que depuis 24h, j'ai deux chansons qui alternent dans mon cerveau...

Impossible de m'en débarrasser.

Limite, je les soupçonne d'avoir affaibli mon système immunitaire (avec les ragnousses qui ont débarqué dès que ma tension est remontée... salopes...).

 

C'est tellement horrible que je mets les liens, et pas les clips...

 

Je peux pas mettre les clips...

 

CLIC et CLIC

 

désolée...

 

(si tu savais ce que j'en ai marre de ces deux daubes...)

 

PS: je suis en train de lire "Les hommes qui n'aimaient pas les femmes" (Millenium, quoi)... je me concentre... et je me speede, les gosses rentrent demain...

19/02/2012

Dimanche en musique

bah, c'est dimanche, y'a compil"...

 

le thème?

 

chépa... l'inspi de la semaine, du moment... des notes survolées ici ou là... (et non, pas de lien, j'ai la flemme :ppp)

 

 

(ouais, ben, c'était un clip avec QUE la gueule à James ou la pochette de l'album en plan fixe...)

(je préfère les tatouages)

 

 

(là, franchement, PERSO, j'ai du mal à comprendre les gens qui regrettent le line-up d'origine...

une cacophonie pareille, j'aurais pleuré de rage...)

 

 

(alors, direct, tu pousses le bouton jusqu'à 2min...)

(il s'est pété une corde vocale fin 2011, ou bien?)

(ptain, je veux le même t-shirt :D)

 

 

(ouais, je sais, c'est nase... mais j'aimais bien, puisque j'avais acheté le disque :D)

(même pas honte)

(à l'époque où les autres écoutaient Chantal G., moi, c'était Ludwig en boucle... :p)

 

 

et un clip pas intégrable à aller voir sur YT directement:

CLIC

et des paroles à méditer:

It's the heart afraid of breaking
That never learns to dance.
It's the dream afraid of waking
That never takes the chance.
It's the one who won't be taken,
Who cannot seem to give,
And the soul afraid of dyin'
That never learns to live.

 

PS: et Lucifer adore cette dernière chanson... ou alors, c'est parce-qu'il avait 40 de fièvre qu'il m'a dit qu'elle lui plaisait?

06:05 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook

11/02/2012

ben j'ai pô l'cul sorti des ronces, moi...

Cette semaine, Lucifer avait rdv au CMP: la psychomotricienne qui l'a interviewé était atterrée par son manque de volonté de se plier aux demandes des adultes (le type même du gosse qui en a ras le cul des évaluations permanentes et qui ne se prive pas de le montrer). Elle m'a même signalé que sa Maligne Majesté avait du mal "à regarder les gens dans les yeux". Avec ce que ça implique comme questionnements derrière.

Sors d'ici avec ton nain, et démerde-toi avec ça.

On te recontacte quand on aura collégialement décidé de quelle pathologie il relève.

...

Vendredi (hier, donc), Lucifer m'échappe et s'engouffre dans un couloir sombre de l'école de ses frangins.

Je lui cours après et, sachant qu'il a peur dans le noir, j'imite... le loup.

Juste un petit "Ouuuuuuuh..." discret. Pas le cri d'un Pokémon croisé loup et t-Rex, hein!

Il pile et reviens fissa se coller contre moi.

On récupère Attila et on se dirige vers la sortie.

Là, Lucifer me fait remarquer qu'il sait que c'est moi qui faisais le loup.

Que non, je lui réponds, il y avait très certainement un loup. (des fois que ça resserve, comme arnaque...)

et là, mon nain démoniaque: "Non, c'est toi, l'imposteur!"

...

Ok. Il a 4 ans. Et 3 mois. Il est "opposant" (diagnostic scolaire). Il refuse l'autorité de tout le monde quand ce qu'on lui demande ne lui convient pas (appelle-le pour passer à table, et il lâche n'importe quel jouet...). Il sait changer de sujet en souriant de toutes ses dents. Et parfois, il ne regarde pas dans les yeux. (Euh, moi non plus. Témüjin et Attila non plus. Le mari non plus... et franchement, les gens qui te regardent bien dans les yeux quand ils te parlent, je trouve ça inquiétant, moi...).

Ben il a 4 ans. Et 3 mois. Et il connait et utilise à bon escient, spontanément, le mot "imposteur".

J'emmerde sa maîtresse.

Et je vomis les évaluations quotidiennes qui rendent les enfants complètement dingues. Je déteste voir comment on les harcèle pour leur faire coller des putains de gommettes sur une ligne en alternant les couleurs ou de leur faire classer 3 dessins bidons du plus grand au plus petit puis du plus petit au plus grand ou encore entourer pendant des jours la même putain de lettre dans une série de mots.

Je sais qu'il connait l'alphabet. Et je sais aussi qu'il sait lire les lettre à l'envers (renversées verticalement). Et ce n'est pas un chien savant.

En septembre, il changera d'école.

Et si on a du cul, le Mou à Lunettes sera à la place du Nabot. Je surveille de près le programme. Crois-moi.

 

PS: et sinon, aujourd'hui, on a appris que l'amoureuse de Lucifer quittait l'école et le quartier... et c'est lui qui a dû me consoler... ça m'a collé le cafard, bordel!

 

 

tisane-camomille.jpg

(allez, j'ai un truc à sniffer...)